Review : New Moon, Stephenie Meyer

New Moon by Stephenie Meyer (Twilight #2)

August, 21nd 2006 (US)
Little, Brown

Description

For Bella Swan, there is one thing more important than life itself: Edward Cullen. But being in love with a vampire is even more dangerous than Bella could ever have imagined. Edward has already rescued Bella from the clutches of one evil vampire, but now, as their daring relationship threatens all that is near and dear to them, they realize their troubles may be just beginning…

My review

Après Fascination, Stephenie Meyer continue de nous narrer les aventures de Bella Swan et d’Edward Cullen. Ce deuxième tome est beaucoup plus sombre, triste et mélancolique par rapport au précédent. En effet, l’absence d’Edward durant la grande majorité du livre est un crève-cœur pour ses fans et particulièrement pour Bella bien évidemment. Le moment de sa déclaration est un moment d’anthologie et un pur moment de douleur et d’hébétude, à l’image de ce que Bella ressent. Et pourtant, au début du récit, le lecteur se prend à croire que les deux personnages seront toujours liés, quels que soient les obstacles qu’ils doivent traverser. Cette rupture va influencer tout le reste de l’histoire, et pas seulement dans ce livre, mais également dans le troisième tome déjà sorti. Mais même avec ce décor planté qui pourrait faire fuir les lecteurs, il en résulte un roman aussi tourmenté que passionnant, qui se dévore avec autant de rapidité, de facilité et de plaisir que le premier ouvrage.

L’atmosphère est donc chargée de souffrance et de vide, la narration étant toujours à la première personne du point de vue de Bella, de sorte que le lecteur partage tout ce que l’héroïne ressent, et elle n’est que désolation tout le long. Cette impression de trou béant à la place du cœur est représentée par les quelques pages, terribles, où s’inscrivent les mois qui passent, sans que rien ne se passe pour Bella, qui lâche prise doucement mais sûrement et ne s’intéresse plus à rien, qui n’a tout simplement plus goût à la vie. Cette mélancolie suite à la perte de l’être aimé est d’un romantisme peut-être éculé, il n’empêche que ce stratagème est d’une efficacité toujours aussi redoutable et le lecteur fond devant le désespoir que Bella affiche. Pour ce livre, l’auteur a choisi comme fil conducteur un chef d’œuvre de la littérature romantique anglaise, à savoir Roméo et Juliette. Il s’agit de l’ouvrage que Bella et Edward doivent étudier au début du livre et de nombreuses références y sont ensuite incluses. Sans rentrer dans les détails ni faire de révélations sur les évènements qui se précipitent dans le récit, on peut voir néanmoins que l’histoire est certainement teintée de fatalité et d’amour impossible entre deux êtres qui n’auraient jamais du se rencontrer et encore moins s’aimer, mais qui reste malgré tout plus fort que les obstacles et le destin.

Cette apathie est momentanément freinée lorsque Bella trouve un moyen de rendre le souvenir d’Edward plus fort. En effet, avant de partir, celui-ci lui conseille de l’oublier à jamais et efface toute trace de son passage afin de faire comme s’il n’avait jamais existé. Autant dire que c’est encore pire pour Bella qui n’a besoin que de son imagination et sa mémoire pour se remémorer son amour. Donc elle découvre qu’elle est capable d’entendre la voix d’Edward dans sa tête lorsqu’elle se met en danger physique. Cela pousse à s’engluer dans des situations de plus en plus risquées juste pour entendre Edward et se sentir vivante. Cette thématique est à mettre en parallèle avec les pratiques de certains adolescents qui, face au vide supposé de leur vie, mettent leur vie en péril afin d’avoir des sensations fortes, de sentir l’adrénaline couler dans leur corps et se sentir libre et en vie. Ce paradoxe est assez fort. On peut aussi se demander si Bella n’a pas trouvé un moyen de justifier ce qui serait une probable tentative de suicide, confrontée au fait qu’elle ne peut plus vivre sans Edward dans son existence.

L’intervention d’un nouveau personnage dans la vie de Bella est déterminante. Jacob, un jeune qui est un peu plus jeune que Bella, est le fils d’un ami de Charlie, le père de Bella. Désespéré face à la léthargie de sa fille, il l’envoie chez Jacob afin qu’elle tente de reprendre goût à la vie. Jacob est un indien de la tribu des Quileutes qui vit dans la réserve de La Push. Il s’en suit divers légendes et traditions, notamment le fait qu’il existe une meute de loups qui sévissent dans la région et qu’ils sont les ennemis irréductibles et séculaires des vampires. La présence de Jacob est un véritable baume pour Bella qui, même s’il ne parvient pas à lui faire oublier Edward, la sort de sa torpeur pour des périodes de plus en plus fréquentes et de plus en plus longues. Elle devient ainsi davantage dépendante de Jacob, entraînant ce dernier à nourrir des sentiments de plus en plus forts qu’il dissimule, sans que Bella ne s’en rende compte ni qu’elle puisse les lui retourner. Jacob jouera un rôle essentiel dans la vie de Bella dans les prochains mois. Ce personnage a attiré nombre de fans à s’interroger pour la première fois sur le lien supposé indestructible entre Bella et Edward. Bien entendu, les puristes crient au scandale et frémissent d’horreur à l’idée qu’une relation puisse se développer entre le Quileute et leur héroïne préférée. L’évolution de ce point de l’histoire sera à surveiller dans les prochains tomes.

Deux évènements coup sur coup font basculer Bella à nouveau dans la confusion et la souffrance. Le personnage de Jacob qui, s’il était nécessaire à Bella, n’en restait pas moins assez effacé, prend de l’ampleur et le révèle à lui-même et aux autres. S’en suivent des moments d’incertitude et d’hésitation. Sans rien révéler, ces rebondissements vont déclencher toute une série de conséquences ayant pour objectif final le retour de certains membres de la famille Cullen. Toutefois, l’existence d’un troisième tome et l’absence d’émeute de fans acharnés démontrent que la séparation de Bella et Edward n’est finalement pas si définitive que ça.

Ce livre est encore une fois une réussite bien qu’il soit tout à fait différent du précédent ouvrage. Comme d’habitude, il a été lu et relu maintes et maintes fois en attendant la parution du troisième tome.

Advertisements

3 Comments (+add yours?)

  1. Lisa
    Nov 17, 2010 @ 22:17:36

    One of my favorite review of you, I think that you express very well the pain and the despair of Bella in the book !^^

    I still hesitate, but I believe that New Moon is my favorite book in the twilight series… Perhaps because this one has the stronger feelings… I never felt so bad for a character, I was so sad, I understood her so much ! The way Bella sees her relationship with Edward, the way she lives the separation… And in the end, Edward’s words touched me, it’s a pity that the movie didn’t reproduce this perfectly. I’m talking, of course, about the comparison of Bella with a meteor. To me it’s the most beautiful love declaration.

    Reply

  2. Francesca
    Nov 19, 2010 @ 11:47:43

    Ça fait longtemps que je n’ai pas lu ce que j’ai écrit, et c’est clair que ça m’impressionne aussi, je ne sais souvent pas comment je fais pour sortir des choses comme ça lol
    Depuis, d’autres ont essayé de parler de séparation, peu ont réussi à m’émouvoir comme ça. (j’ai versé ma petite larme dans le film)

    PS : j’ai la flemme d’écrire en anglais lol

    Reply

  3. Lisa
    Nov 21, 2010 @ 15:57:59

    Tout à fait d’accord, j’ai beau cherché, aucun autre livre du genre ne me vient. C’est vrai que je ne lis pas beaucoup de livres tristes non plus mais quoiqu’il en soit, les mots de Stephenie dans New Moon m’ont vraiment touchée.

    Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: