Review : Breaking Dawn, Stephenie Meyer

Breaking Dawn by Stephenie Meyer (Twilight #4)

August, 2nd 2010 (US)
Little, Brown

Description

When you loved the one who was killing you, it left you no options. How could you run, how could you fight, when doing so would hurt that beloved one? If your life was all you had to give, how could you not give it? If it was someone you truly loved?

To be irrevocably in love with a vampire is both fantasy and nightmare woven into a dangerously heightened reality for Bella Swan. Pulled in one direction by her intense passion for Edward Cullen, and in another by her profound connection to werewolf Jacob Black, a tumultuous year of temptation, loss, and strife have led her to the ultimate turning point. Her imminent choice to either join the dark but seductive world of immortals or to pursue a fully human life has become the thread from which the fates of two tribes hangs.

Now that Bella has made her decision, a startling chain of unprecedented events is about to unfold with potentially devastating, and unfathomable, consequences. Just when the frayed strands of Bella’s life-first discovered in Twilight, then scattered and torn in New Moon and Eclipse-seem ready to heal and knit together, could they be destroyed… forever?

My review

L’attente fut-elle trop grande, trop longue ? La passion aurait-elle eu raison de ce livre tant espéré par des millions de fans à travers le monde ? Un an qu’on trépignait, qu’on fantasmait, qu’on imaginait l’histoire sous toutes les coutures, qu’on s’inventait son propre épilogue. C’est une mauvaise entrée en matière puisqu’il ne faut pas oublier que la saga d’Edward et Bella appartient entièrement à Stephenie Meyer, n’en déplaise aux Twilighters. Si la déception peut affleurer à la première lecture ou encore pire aux premiers échos qui ont résonné sur la toile, le recul a parfois du bon puisqu’il permet de réfléchir tranquillement à ce qui fait ou pas un bon livre. Et assurément, ce roman qui clôt cette série contient tous les éléments qu’appréciera le public majoritairement féminin de Twilight.

Comment faire pour parler de ce roman sans spoiler le livre entier ? Voici un écueil assez difficile à contourner étant donné que même les éditeurs n’ont laissé filtrer aucune description avant la sortie de l’ouvrage et que dès les 50 premières pages débute une succession de rebondissements et de péripéties sortant de l’ordinaire que personne n’aurait pu imaginer même dans ses rêves les plus fous. Mais je vais tâcher de ne pas trop révéler d’éléments capitaux pour l’intrigue.

Il n’y a aucun doute que Stephenie Meyer se soit fait vraiment plaisir en écrivant ce livre. Auréolée du succès de ses trois premiers livres, mondialement connue et idolâtrée par des fans dévoués, elle a pu écrire l’épilogue de sa saga en y incluant tout ce qu’elle voulait, une conclusion qu’elle avait déjà en tête il y a des années. On ne peut donc pas lui reprocher d’avoir crée une ultime intrigue sans queue ni tête qui n’aurait aucun rapport avec les tomes précédents. Et le livre démarre sur les chapeaux de roue pour ne plus s’arrêter en alternant les moments de bonheur total et les instants de pure souffrance, les passages tourmentés et d’autres plus calmes, et, vraie nouveauté que l’on avait déjà entrevu à la fin d’Hésitation, les point de vue successifs entre Bella et Jacob. Le livre est ainsi divisé en 3 parties, avec celle du milieu dont l’histoire est narrée par Jacob. Ce n’est pas un hasard que Stephenie ait dit que le loup-garou était son personnage préféré car on sent une réelle affection qui transparait dans l’écriture de cette partie avec un personnage moqueur et hilarant bien qu’il soit balloté par les évènements qui arrivent et en souffre incontestablement.

La véritable force de ce roman est de faire apprécier aux lecteurs des personnages qui paraissaient franchement antipathiques au fil de l’histoire. Que ce soient des protagonistes indifférents, hostiles ou même de supposés ennemis, Stephenie Meyer a réussi à les rendre plus humains paradoxalement, alors qu’on évolue dans un monde qui en est pratiquement dénué (d’humains). Rosalie, membre de la famille Cullen, Leah, de la tribu des Quileutes ou même Tanya, la supposée rivale de Bella, chacune, alors qu’elle aurait pu être néfaste à Bella, joue un rôle précis et donne une image beaucoup plus positive qu’auparavant. A contrario, certains protagonistes révèlent des visages peu glorieux, ou même sont curieusement absents et mis de côté durant des moments importants de l’histoire, ce qui est un peu dommage compte tenu de l’énorme affection pour certains.

Pris à part, c’est une histoire dense qui ravira les jeunes filles puisqu’il parle d’amour qui finit bien (comment aurait-il pu en être autrement ?). Mais ayant lu les 3 livres précédents, les comparaisons ne manqueront pas d’arriver. Malgré la tournure que prend la vie de Bella, la sensualité entre la jeune femme et Edward, si forte et qui n’a pas cessé d’augmenter jusqu’à atteindre un point culminant dans Hésitation, retombe à plat. Alors que le final aurait pu, aurait peut-être du être époustouflant et épique, l’action n’est pas au rendez-vous. Stephenie Meyer a certainement privilégié l’émotion et la psychologie à l’action à l’état brut. Et l’émotion est bien présente, certains passages étant réellement poignants. Vous aviez souffert dans Tentation ? Attendez-vous à des moments de ce genre, avec des passages dignes, au choix, de L’exorciste, Damien la malédiction ou Alien. Vous rêviez de certains évènements depuis le début ? Ils arrivent et ce sera 100 000 fois mieux. Il y a bien quelques longueurs à la fin de chaque partie, comme s’il était difficile pour l’auteur de finaliser un bout d’intrigue et de faire la transition entre les narrateurs. Heureusement, un cliffhanger, c’est-à-dire une fin surprenante destinée à relancer le suspense, arrive à chaque fois à point nommé afin de tenir en haleine.

Ainsi, même avec tant d’attentes et d’espoirs sur un seul livre, Stephenie Meyer parvient à surprendre et à arriver là où on ne l’attendait pas, que ce soit en négatif ou en positif. Mais que l’on adhère ou pas aux péripéties de l’histoire, elle arrive à entraîner le lecteur dans le tourbillon de la vie de Bella. C’est ce qui s’appelle le talent et c’est ce qui lui permet de la différencier des écrivains amateurs et de l’amener à la réussite qu’on lui connait.

Stephenie Meyer disait que si un amour naissant était fantastique, un amour certain est encore meilleur. Elle a tout à fait raison, Breaking Dawn consolide mon amour pour cette saga que je chérirai encore longtemps.

Advertisements

7 Comments (+add yours?)

  1. Lisa
    Dec 09, 2010 @ 20:02:48

    One more, I totally agree with you. It’s a good book but I was a little disappointed when I closed it. I didn’t like some Stephenie’s choices, but in the end, it’s an happy ending, right ? Then I was happy in spite of those choices. 😉

    By the way, did you shorten you review ? It’s weird, I thought the original was longer, with a part where you talked about your expectations. Strange.^^

    Reply

    • Francesca
      Dec 10, 2010 @ 13:04:28

      Yes, there was a little bit more on my previous review but it was about my expectations about the ending, it’s not very important.

      Reply

      • Lisa
        Dec 11, 2010 @ 22:15:44

        I’m glad to see that I didn’t become crazy lol. Lazy me, I didn’t take time to check your first review on you other website, sorry.^^ At least it’s true, that was not really essentiel, and if I remember well, we expected the same things, so no harm. 😉

        Reply

  2. TiitCullen
    Jan 04, 2011 @ 13:21:30

    I just read your review and I think, if I haven’t read the book, I would buy it right now. Your review really gives the feelings that the book is amazing. And, remembering what I felt when I was reading it, yes, your review has the right tone, the right feeling. Good job Francesca !

    I will add something : at the end, I felt “lost”. I expected more but don’t we say “the best stories are the shortest” ?

    Reply

    • Francesca
      Jan 04, 2011 @ 16:33:27

      Thank you so much TiitCUllen, it’s always a pleasure to read comments like yours. 🙂
      I agree with you, I have some respect for Stephenie Meyer for deciding to stop her story after 4 books. We know other authors who have not the same point of view… And I think that Bella and Edward’s story is really done with this frouth book so I’m happy!

      Reply

      • TiitCullen
        Jan 05, 2011 @ 13:53:17

        I have to confess, at the end, I was really thinkg “what? no ! I want other books!”. I read the four books in 4 days, so I was really in Bella’s world and, I don’t know if you’re understand, the end, the last line of the book was like you fall in a swimming pool : hard and brutal.

        But with hindisght, like you said, their story gots the right end in BD. More would have been too much.

        You’re welcome =)
        I don’t comment much in your other blog but I read it everyday and often, your reviews make me want to buy the book. By your fault (not really your fault ^^), I have a book list as long as my arm! =)

        Reply

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: